Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 12:59

Bonjour à toutes et à tous,

j'ai été absente un petit moment et je n'ai pas écris d'articles, je suis désolé.

Aujourd'hui j'aimerais vous parler d'un film que j'ai vu il n'y a pas longtemps c'est "incroyablement fort et extremement près" (à moins que ça soit le contraire...je suis perplexe), bref, malgré les avis négatifs de la presse, j'ai beaucoup apprécié ce film, mêlant l'émotion et l'intrigue malgré quelques fausses notes, comme le trop-plein d'émotions ou encore une intrigue faussé. le film était un peu long, et j'ai trouvé le principe un peu le même qu'Hugo Cavret (la clé), et quelques scènes étaient trop "tire-larmes". Mais il y avait un superbe jeu d'acteurs, et le film était vraiment émouvant. Voici quelques critiues de la presse:

 

Entairtainment Weekly:

Voici un conte qui regroupe la douleur de tout un monde, un pays, une ville, et de milliers de proches laissés derrière dans la douleur d'un unique garçon vulnérable et fictif. (...) Ces fioritures narratives sont intégrées dans le roman du même nom de Jonathan Safran Foer publié en 2005. En effet, l'adaptation cinématographique signée Stephen Daldry (un pro pour diriger les jeunes acteurs depuis Billy Elliot) se fait dans le respect des évènements du 11 septembre et est aussi désireuse de faire plaisir comme le laisse présager ses prémisses édulcorées. Ce ne sera jamais facile, ni ne devrait l'être, de voir des images de ces tours en feux, ou des êtres humains tombant vers une mort certaine ; au moins Daldry est prudent dans son utilisation des images sacrées. Mais la partition d'Alexandre Desplats - qui est un amoncellement de notes destiné à attrister le public - ne fait que nous perdre dans la distraction. Le jeune Thomas Horn, ancien vainqueur du Jeopardy pour enfants, est un acteur novice. C'est probablement la douceur et la tristesse des ses traits qui lui ont permis de décrocher le rôle d'Oskar - tout comme le fait d'accomplir tout ce que Daldry voulait de lui. Mais étouffé par la nature fantaisiste des aventures d'Oskar, la douleur du 11 septembre n'est pas aussi forte ou proche que je le souhaitais.

 

Rolling Stones:

 

C'est un territoire sensible, et le cinéaste Stephen Daldry, triplement nommé aux Oscars pour Billy Elliot, The Hours et The Reader, le traite avec précaution. Le scénariste Eric Roth (Forrest Gump, The Insider) élimine beaucoup de passage pesant du livre, ainsi que ces illustrations excentriques pour se focaliser la quête d'Oskar. Alors qu'il s'embarque dans sa croisade pour retrouver un dernier lien avec son père, Oskar tape sur le tambourin comme cette autre Oskar musicien issu du Tambour de Günter Grass. Le film est truffé de références littéraires - comme J.D. Salinger - pour indiquer que quelque chose d'important est en train d'être dit. [...] Von Sydow est magnifiquement sobre et émouvant. Pourtant, le film repose sur les frêles épaules de Horn, le vainqueur du Jeopardy ! enfants, sans aucune expérience préalable d'acteur. Horn porte se fardeau avec courage, même si le film qui l'entoure est chargé d'une profondeur empruntée qui dérange pour toutes les mauvaises raisons.

 

Les Inrocks:

 

Le film emprunte les pires tics du cinéma indépendant américain (...) et les ficelles les plus grossières du cinéma commercial (tire-larme poussif et tourments solubles dans le culte du câlin...) Il se perd surtout dans d’invraisemblables trouvailles de scénario où la lourdeur des dispositifs affectifs (...) rend allergique pour un bon moment au genre du film psychologique.

 

Le Monde:

 

extrêmement irritant et incroyablement long.

 

A nous Paris:

 

Un peu long et forcément très mélo, ce périple à toutefois le mérite de revenir sur la tragédie du 11 septembre du point de vue de l'intime, sous l'oeil malicieux et plein d'empathie du réalisateur de Billy Elliot.

 

Bande-annonce:

 

 

 

Synopsis:

C'est l'histoire d'Oskar, un jeune garçon ayant perdu son père à l'attentat du 11 septembre. Après sa mort il découvre une clé dans les affaires de son père. Il fera tout pour essayer de savoir que ouvre cette clé et ainsi se rapprocher de son père... 

 

Et voilà,

A bientôt,

 

Miss "petits mots"

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Déménagement

ATTENTION NOBLE PARTISAN POUFFIESQUE

Le blog a déménagé ici

a bientôt pour de nouvelles aventures

Recherche

Follow moi

 

hellocoton

bloglovin

insta

polybook

Traduction

Catégories

maquillage

ongles-copie-1.jpg

RSCN7232

revue

DSCN5091

DSCN4952

DSCN4996

DSCN5119

actualité

kik-copie-1.jpg

diy

partenariat-copie-1.jpg

Shopping et promos

ringstingsbanner

-10% avec le code: stylecard10

Tmp00003

une paire de BO hiboux offertes avec le code:FIRSTORDERSIB

 

Lamazuna:

-10% de réduction avec le code : HOTTEDENOEL

Vous z'êtes combien?

Il y a    personne(s) sur ce blog